Blog

Termes incontournables de la délivrabilité des campagnes email (1ère partie)

Return Path | 30 août, 2013

A l’instar de tout secteur, le secteur de l’email marketing utilise un jargon bien particulier. Et si vous faites vos premiers pas dans ce monde merveilleux qu’est l’email marketing, vous risquez bien d’y perdre votre latin ! Soucieux d’aider tant les novices que les professionnels aguerris, nous avons compilé une liste de 80 termes incontournables en matière de délivrabilité des campagnes email. Pour accéder à l’ensemble de ces termes, n’hésitez pas à télécharger notre Glossaire mais pour l’heure, nous vous avons concocté une sélection de termes choisis.

Vous trouverez ci-dessous la première partie de cette sélection, qui regroupe des termes commençant par les lettres A à H. Ne manquez pas les deuxième (de I à R) et troisième (de S à Z) parties, à paraître au cours des deux prochaines semaines, et vous maîtriserez le vocabulaire technique afférent à l’email marketing.

Abonnés inactifs

Egalement appelés abonnés « non réactifs ». Destinataires de la liste de diffusion d’un annonceur qui n’a pas interagi avec ses emails (ouvertures, clics) pendant un laps de temps déterminé.

Adresse IP

Numéro unique attribué à tout appareil connecté à Internet. Une adresse IP peut être soit dynamique, auquel cas elle est modifiée à chaque envoi d’un message ou lancement d’une campagne, soit statique, ce qui signifie qu’elle ne change pas. Les adresses IP statiques sont préférables, dans la mesure où les adresses IP dynamiques déclenchent souvent les filtres anti-spam.

Adresse Return-Path

Egalement appelée « adresse de retour » (bounce address) ou « adresse d’expéditeur d’enveloppe » (envelope sender address). Adresse depuis laquelle un message a réellement été envoyé, par opposition à l’adresse conviviale. Il s’agit également de l’adresse à laquelle les notifications de non-remise (retours à l’expéditeur) sont envoyées. A ne pas confondre avec la société du même nom, mais sans le trait d’union.

Authentification

Processus ayant pour but de vérifier l’identité numérique de l’expéditeur d’un message. Dans le domaine de l’email marketing, on distingue quatre grands types d’authentification : DomainKeys, DKIM (DomainKeys Identified Mail), Sender ID et SPF (Sender Policy Framework). SPF et DKIM sont les méthodes d’authentification des emails les plus communément acceptées et utilisées.

Bacn (ou graymail)

Email auquel le destinataire s’est abonné. Contrairement au courrier indésirable ou spam, il s’agit d’un message sollicité mais qui n’est généralement consulté que longtemps après sa réception, lorsqu’il l’est. Le Bacn (prononcé « bacon ») ou « graymail » est décrit comme un «email souhaité par l’abonné, mais pas dans l’immédiat ». Il se distingue du courrier indésirable en cela que le destinataire s’est inscrit pour le recevoir. Le terme gray mail (littéralement « email gris ») est utilisé pour indiquer que la classification de ce type de message n’est pas claire et qu’il ne correspond ni à du courrier indésirable ni à un email légitime.

Blocage

Refus de la part d’un opérateur de messagerie ou d’un serveur de messagerie de distribuer un email. De nombreux opérateurs bloquent les emails provenant d’adresses IP ou de domaines signalés comme envoyant des courriers indésirables ou des virus ou dont le contenu enfreint les règles en matière de messagerie ou les règles des filtres anti-spam.

Boucle de rétroaction (Feedback Loop)

Mécanisme, processus et signal mis en boucle afin de contrôler un système en son sein. Une boucle de rétroaction fournit aux opérateurs de messagerie des indications de la part de ses abonnés sur les emails qu’ils souhaitent recevoir et ceux qu’ils jugent indésirables. Les opérateurs proposent également des boucles de rétroaction aux expéditeurs d’emails qui souhaitent supprimer de leur base de données les usagers qui enregistrent des plaintes au sujet des messages qu’ils reçoivent, en activant le bouton de signalement de spam.

Cloudmark

Société éditrice de filtres anti-spam qui utilise un réseau d’usagers comme mécanisme de rétroaction visant à identifier et à bloquer les courriers indésirables. Ce réseau, appelé Global Threat Network, est alimenté de diverses façons, mais principalement par le filtre anti-spam de Cloudmark et par les boutons de signalement de spam que les opérateurs de messagerie mettent à la disposition de leurs clients par le biais du produit Cloudmark Authority.

Délivrabilité

Concept couvrant l’ensemble des caractéristiques de la remise d’un email dans la boîte de réception de son destinataire.

DKIM (DomainKeys Identified Mail)

Méthode d’authentification qui permet à une entreprise d’assumer la responsabilité d’un message pendant son transfert. L’entreprise en question est le gestionnaire du message, que ce soit en qualité d’expéditeur ou d’intermédiaire. Sa réputation est utilisée pour déterminer si le message est fiable et peut donc être remis en boîte de réception. D’un point de vue technique, DKIM offre une méthode permettant de valider l’identité du nom de domaine associée à un message au moyen de technologies d’authentification cryptographique.

DNS (Domain Name System)

Système permettant à des réseaux informatiques de localiser des noms de domaine Internet et de les convertir en adresses IP. Le nom de domaine est le nom réel d’une adresse IP spécifique ou d’une plage d’adresses IP.

ECOA (Email Change of Address)

Service qui assure le suivi des modifications et des mises à jour apportées aux adresses email.

Emails distribués

Nombre d’emails qui ont été remis dans la boîte de réception ou placés dans le dossier Courriers indésirables des abonnés. Ce nombre est généralement obtenu en soustrayant le nombre d’emails retournés à l’expéditeur du nombre total d’emails envoyés.

Email transactionnel

D’après la loi CAN-SPAM, tout message « facilitant, clôturant ou confirmant une transaction convenue auparavant ». Contrairement aux messages à teneur commerciale, les emails transactionnels ne sont pas tenus de comporter une adresse postale américaine ou un lien de désinscription.

Enregistrement MX (Mail eXchange)

Type d’enregistrement de ressource au sein du système de noms de domaine (DNS) précisant la manière dont les messages Internet doivent être acheminés à l’aide du protocole SMTP (Simple Mail Transfer Protocol).

Fatigue de liste

Condition entraînant une diminution des réponses en provenance d’une liste de diffusion lorsque ses abonnés reçoivent un trop grand nombre d’offres, ou trop d’offres identiques, sur une période de temps trop courte.

Hygiène de base de données (list hygiene)

Opération consistant à maintenir une liste en supprimant par exemple les adresses faisant l’objet de rejets permanents et appartenant à des abonnés qui se sont désinscrits. Dans le cadre de ce processus, certains propriétaires de liste utilisent également un service Email Change of Address pour mettre à jour les adresses email anciennes ou abandonnées (idéalement, avec une étape d’autorisation intégrée).

Vous souhaitez proposer votre propre définition pour un des termes ci-dessus ? Ou peut-être sommes-nous passés à côté d’un terme important ? N’hésitez pas à nous faire part de vos commentaires et rendez-vous la semaine prochaine pour une nouvelle sélection de termes clés issus de notre Glossaire des termes incontournables de la délivrabilité des campagnes email.

Your browser is out of date.
For a better Return Path experience, click a link below to get the latest version.