Blog

Nouvelle boucle de rétroaction améliorée de Signal Spam

Return Path | 26 novembre, 2013

Fondée en 2005, Signal Spam est une association française de lutte contre le courrier indésirable. Elle a ceci de particulier qu’elle compte parmi ses membres des routeurs et des professionnels de l’emailing, des FAI, des éditeurs de solutions de sécurité, ainsi que des services de l’ordre et des autorités gouvernementales telles que la Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés (CNIL). Mais c’est l’internaute, l’utilisateur de la messagerie, qui se trouve au cœur de ce réseau de confiance.

Comment fonctionne la boucle de rétroaction de Signal Spam

Les usagers signalent tout message qu’ils considèrent comme indésirable via le site Web de Signal Spam ou par le biais d’un plug-in Microsoft ou Mozilla Thunderbird. Les données soumises sont ensuite enregistrées dans la base de données Signal Spam et partagées avec les routeurs et les annonceurs, ce qui permet à ceux-ci de désinscrire les abonnés, de détecter les pratiques frauduleuses et de mesurer le succès de leurs campagnes. La base de données renferme également des renseignements sur les ordinateurs compromis par des réseaux de robots (botnets) ainsi que des données issues des diverses autorités nationales de lutte contre la cybercriminalité. En contrepartie, Signal Spam fournit des renseignements spécialisés à laCNIL, notamment la liste des 30 principaux spammeurs en France, mise à jour chaque mois.

En septembre, Signal Spam a annoncé que la boucle de rétroaction décrite ci-dessus allait s’enrichir des données de plaintes d’Orange.

Il est important de souligner que l’intégration d’informations Orange à la boucle de rétroaction ne prévoit cependant pas de partage de messages au format ARF. Au lieu de cela, Orange fournira à Signal Spam une liste quotidienne des taux de plaintes agrégés par adresse IP au format CSV. Ces informations pourront ensuite être téléchargées par les membres de Signal Spam via une requête d’URL.

Return Path est conscient que le paysage de la messagerie électronique et les conditions qui s’y appliquent diffèrent d’un pays à l’autre. Nous sommes également convaincus que les acteurs du terrain sont les mieux placés pour comprendre ces spécificités. C’est pour cette raison que nous travaillons en étroite collaboration avec Signal Spam depuis plusieurs années.

Pour plus d’informations sur Signal Spam, visitez le site Web de l’association.

Your browser is out of date.
For a better Return Path experience, click a link below to get the latest version.