Blog

Le guide du Marketeur avisé : Zoom sur l’opérateur de messagerie Yahoo

Return Path | 4 septembre, 2012

Nous vous l’avions annoncé, voici le premier billet de notre série à suivre dédiée aux FAI ; une série qui entend vous aider à optimiser la délivrabilité de vos emailings à destination de l’ensemble de vos abonnés. Dans cette optique, concentrons-nous aujourd’hui sur quelques spécificités de l’incontournable opérateur de messagerie électronique : Yahoo

Yahoo Mail, l’un des plus anciens webmails gratuits sur le marché, compte au nombre des trois plus importants opérateurs de messagerie au monde, avec plus de 280 millions d’utilisateurs. Si l’on y ajoute certains opérateurs tels qu’AT&T qui s’appuient sur l’infrastructure de Yahoo, ce chiffre dépasse les 320 millions.

En dépit de son ancienneté et de sa place dominante sur le marché, Yahoo continue d’attirer un public relativement jeune par rapport à ses concurrents. Régulièrement félicitée pour la clarté des réponses qu’elle fournit en réponse aux questions des expéditeurs, l’équipe anti-spam de Yahoo Mail est quant à elle l’une des plus actives et réactives du secteur.

Attardons-nous maintenant sur quelques-unes des caractéristiques clés de cet opérateur :

Filtres anti-spam. Yahoo crée la majorité de ses algorithmes de filtrage en interne. Ceux-ci mettent particulièrement l’accent sur le filtrage des contenus et des URL ainsi que sur les plaintes émises par les utilisateurs. Yahoo est l’un des rares opérateurs qui filtre les emails en fonction du domaine et non de l’adresse IP uniquement.

Boucles de rétroaction. Yahoo fournit aux expéditeurs de précieuses informations en leur permettant de s’abonner à des boucles de rétroaction pour leur domaine respectif. Ainsi, lorsqu’un abonné signale un email comme courrier indésirable, les responsables marketing qui ont souscrit à ce service reçoivent alors un message qui indique l’adresse email de l’abonné concerné. Dans un cas similaire, nous vous recommandons de supprimer immédiatement le destinataire en question de vos futures listes de diffusion, afin de conserver une réputation positive auprès de Yahoo!. A noter qu’une authentification de type DomainKeys ou DKIM est obligatoire pour permettre l’abonnement aux boucles de rétroaction.

Placement en boîte de réception prioritaire. Yahoo privilégie clairement les expéditeurs de campagnes emailing qui possèdent une bonne réputation : la remise en boîte de réception des emails de ces expéditeurs est ainsi considérée par Yahoo comme prioritaire. Ce système de placement prioritaire en boîte aux lettres repose en réalité sur deux types de listes prioritaires.

La première est la liste blanche interne de Yahoo sur laquelle les expéditeurs peuvent s’inscrire gratuitement. Cette liste blanche reste soumise à certains filtres, notamment au niveau des utilisateurs, des contenus et des URL mais nous vous conseillons vivement de vous y inscrire dès lors que vous disposez d’environ un mois en termes d’historique d’envoi. Par ailleurs, Yahoo a souscrit à la liste blanche certified de Return Path, ce qui permet à l’opérateur de messagerie de faire en sorte que les courriers légitimes et autorisés (opt-in) parviennent jusqu’à leurs destinataires, tout en menant une guerre sans répit aux courriers indésirables.

Réputation de l’adresse IP émettrice. Votre réputation est critique pour déterminer si vos envois aboutiront en boîte de réception ou dans le dossier Courriers indésirables, influencés par divers facteurs (taux d’utilisateurs inconnus, taux de plaintes, pièges à spam, etc.). Il est important de garder à l’esprit que la réputation d’un expéditeur résulte de la combinaison : Adresse IP + Domaine + Adresse d’expédition, par conséquent, il est essentiel de préserver une cohérence entre ces trois composantes car toute modification qui viendrait affecter l’une, risquerait de dégrader votre réputation et par là même, votre capacité à voir vos messages délivrés dans la boîte de réception de leurs destinataires.

Engagement. Si l’engagement a toujours constitué un indicateur important pour mesurer l’intérêt des abonnés vis-à-vis des communications en provenance des annonceurs, les FAI commencent toutefois à investir massivement (R&D, filtres anti-spam propriétaires, logiciels tiers, etc.) en vue de mieux mesurer cet engagement et d’optimiser les taux de placement en boîte de réception. Au nombre des facteurs pris en considération, citons : quels messages sont ouverts ; lesquels sont transférés d’un dossier à un autre ; au bout de combien de temps les messages sont-ils effacés ? Mais quelle est votre capacité à réagir face à ces nouvelles dispositions prises par les FAI ?

Revenons aux bases. N’envoyez à vos abonnés que les emails pertinents qu’ils souhaitent et s’attendent à recevoir de votre part ; surveillez les taux d’ouverture, les taux de clics et de conversion. Si vous remarquez qu’un grand nombre de vos abonnés n’a jamais ouvert ou réagi à vos messages, alors il est temps d’examiner leur cas de plus près, afin de déterminer si vous êtes en mesure de les regagner à votre cause ou s’il vaut mieux au contraire les rayer de votre base. En effet, les abonnés inactifs ne feront à terme que pénaliser votre délivrabilité auprès de tous les FAI…

Infrastructure d’envoi – pré-requis. Une authentification des emails par SPF et DKIM est recommandée. Yahoo! a récemment annoncé qu’il utilise désormais les deux méthodes. Les serveurs doivent être configurés de façon à autoriser les connexions simultanées, avec un débit réglé sur 20 emails par connexion. Surtout, gardez bien en tête que le débit d’envoi sera bridé en cas de plaintes multiples et de mauvaise réputation.

Notre prochain billet de notre série dédiée aux FAI sera consacré à la messagerie Microsoft Hotmail.

Your browser is out of date.
For a better Return Path experience, click a link below to get the latest version.