Blog

Le Big Data comme moteur de la lutte contre la fraude

Return Path | 6 octobre, 2014

A l’occasion de son 1er Symposium  sur la sécurité de l’email et la lutte contre le phishing, Return Path a réuni une quarantaine d’experts du secteur privé et public pour débattre sur le sujet de la sécurité de l’email. A cette occasion, le CecyF (Centre Expert contre la Cybercriminalité Français), la CNIL, Signal Spam et Orange ont échangé lors d’une table ronde sur le thème du partage de l’information pour lutter contre la fraude email et nous ont livré quelques clés pour mieux protéger les organisations et les individus.

Adopter une approche proactive basée sur des données réelles est une clé fondamentale de la lutte contre la fraude email, et de la protection des utilisateurs. Mais quelles données sont aujourd’hui disponibles pour lutter contre le phishing ? Et Comment améliorer la coopération entre banques, opérateurs et autorités ?

Les signalements de spams et de phishing sont la première source de données disponibles aujourd’hui sur lesquelles il est possible d’agir. En France, deux associations ont justement vocation à intervenir lors du signalement de ces fraudes (Spam et Phishing) : Signal Spam, association unique en Europe, qui a pour capacité de réunir tous les acteurs de la société numérique pour dialoguer, identifier les problèmes et proposer des outils pour permettre une (auto) régulation. Et Phishing Initiative, qui offre à tout internaute la possibilité de lutter contre les attaques de phishing. En effet, tout site de phishing francophone reporté fait l’objet tout d’abord d’une analyse, puis si le caractère frauduleux est avéré, il est procédé à un blocage des navigateurs. Cette démarche permet ainsi de diminuer l’impact de la cybercriminalité et d’empêcher les autres internautes d’être victimes à leur tour de la fraude.

Au-delà de la récolte des données, le partage de l’information est crucial. Heureusement, à l’image de l’initiative 3D Secure en France, le dialogue entre acteurs est possible. Les autorités telles que la CNIL souhaitent démontrer que leur engagement pour la protection des données n’est pas de nature à bloquer le partage de l’information, mais bien au contraire vise à accompagner les initiatives dans le respect du droit des personnes. Signal Spam, quant à elle, communique chaque mois la liste des 30 plus grandes campagnes de spams identifiées. Ces initiatives montrent l’importance de réunir les acteurs du monde de la lutte contre la fraude email pour trouver ensemble les solutions qui aideront à tacler, voire devancer le jeu des cybercriminels.

Your browser is out of date.
For a better Return Path experience, click a link below to get the latest version.